Cartes Postales Anciennes


Un nom pour une ville

 

En 58 av. J.C., Vesontio, ville gauloise, se soumet à Jules César et ses

légions pendant la guerre des Gaules. Sous la domination de l'empire

romain, la citée se couvre de monuments, la porte noire, arc de triomphe

gallo-romain édifié au IIème siècle avec ses deux colonnes d'Hercule.

                       

 

A l'époque du plein pouvoir des archevêques de Besançon, le surnom de

« Chrysopolis » aurait été donné pendant un temps à la ville.

Traduction selon le grecque ancien, « monnaie d'or ».

 

 

Les drapeaux

 

Au moyen-âge, la ville de Besançon était divisée en sept quartiers et chaque

secteur de la ville possédait son propre drapeau.

Ils étaient utilisés lors de grands évènements et étaient également apposés

sur la façade de l'hôtel de ville le reste de l'année.

Ils furent cependant abolis à la révolution française, avant de faire un retour

depuis l'été 2003.

                

          Drapeau de Battant                                   Drapeau de Chamars    

                   

      Drapeau de Charmont                                Drapeau du Bourg        

                  

    Drapeau de Saint-Quentin                         Drapeau de Saint-Pierre 

 

       Drapeau des Arènes

 

Le drapeau officiel de Besançon est formé de trois bandes verticales égales

rouge, jaune et noire, provenant des armoiries de la ville. La forme actuelle

de ce drapeau existe depuis les années 1920.

La ville compte également une autre version de son drapeau : le drapeau

bisontin armorié. Il se compose de l'aigle, tenant de ses serres deux colonnes,

sur un fond jaune.