Cartes Postales Anciennes


La petite histoire de la carte postale

 

La naissance est véritablement apparut vers le milieu du XIXe siècle.

1855 - il convient de parler du Suisse, Fenner Matter, graveur sur bois, qui réalise

une carte reproduisant une gravure, mise en vente à Bâle.

1856 - le principe d’une carte existait sous forme de bristol rectangulaire.

La correspondance était plutôt officielle que privée et surtout destinée à circuler à

découvert.

1860 - Plus tard, un lithographe Allemand, Miesler, tira et diffusa des vues de Berlin.

1865 - Le conseiller Heinrich Stephan, haut fonctionnaire Prussien des services

postaux, avait proposé devant la conférence postale Germano-autrichienne de Karlsruhe,

un feuillet cartonné pour la correspondance et devant circuler à découvert, c'est à dire

sans enveloppe, pratique et économique. Heinrich Stephan n’a pas réussi à convaincre

ses interlocuteurs et le projet n’a pas été retenu.

 

Naissance officielle de la carte postale en 1869

1869 - Le 1er octobre, la carte postale est née en Autriche (Vienne),Emmanuel

Hermann, professeur d'économie politique à l'académie militaire de Vienne-Neustadt,

reprends et impose les arguments du conseiller Heinrich Stephan. La carte postale fut

imprimé en couleur noire sur un carton crème, format 12 x 8.5 cm.

- recto : imprimé en arc de cercle « correspondenz karte » ainsi que l’armoirie

impériale autrichienne et un timbre de « 2 kreuzer » à l’effigie de François-Joseph en

haut à droite. Trois lignes horizontales pour l’adresse du destinataire.

- verso : imprimé d’une mention suivant laquelle la direction des postes déclinait toute

responsabilité quant à la teneur de la correspondance.

                       

1869 - 1er novembre, la carte postale est née en Hongrie (Budapest).

1870 - 1er juillet, la carte postale est née en l’Allemagne, Otto Eduard Leopold

von Bismarck-Schönhausen signait le décret autorisant l’impression et la diffusion

des « correspondenz karten » allemandes. Le premier jour d’émission 45000 cartes

ont été vendues.

1870 - 27 septembre, la guerre favorise la correspondance et les premières cartes

durant le siège de Strasbourg assiégé par l’armée Allemande, avec l’estampille de

la croix rouge et sans timbre, ont été mises en circulation par la société de secours

aux blessés. Durant le siège de Paris (1870–1871) une carte-poste militaire,

format 7 x 11 cm, a circulé.

Autres cartes expédiées par ballon et affranchies à 10 et 20 centimes.

- recto : texte administratif, adresse et emplacement du timbre imprimé

- verso : correspondance uniquement

1870 - La polémique Léon Besnardeau libraire à Sillé-le-Guillaume, Sarthe,

avait imaginé de mettre à la disposition de l'armée de Bretagne, en formation

au camp militaire de Conlie, une carte imprimée et illustrée au format de 6,6

x 9,9 cm. Un bon moyen pour les soldats d’écrire à leur famille.

- recto : illustrations militaires, fusils en faisceaux, canons, tambours,

blason de Bretagne. Les textes étaient abondants : "guerre de 1870", camp

de Conlie", "souvenir de la défense nationale", "armée de Bretagne", "famille

-honneur-patrie-liberté".

Au milieu, une place était laissée libre pour l'adresse du destinataire.

- verso : réservé à la correspondance.

Besnardeau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1870 - 1er septembre, plusieurs pays européens emboîtent le pas à

l’Autriche et l’Allemagne, tout d’abord le royaume de Bavière et de

Wurteinberg, le Grand Duché de Bade et le Luxembourg.

1870 - 1er octobre, rejoint par l’Angleterre.

1871 - 1er janvier, la Suisse, les Pays-Bas et la Belgique, Bruxelles se

distinguant par une carte illustrée, dessinée par le docteur Hendrickx et

tiré à près de 3 millions d’exemplaires.

1871 - 1er avril, arrive le Danemark.

1872 - la Russie et les pays scandinaves, la Finlande, la Suède, la

Norvège et même le Canada adopte la carte postale.

1872 - Le 20 décembre, la carte postale est née en France (Paris),

l’intervention du député de l'Yonne Germain Rampont-Lechin, directeur

général des Postes, qui a soutenu son collègue Louis Wollowski,

économiste réputé, fervent défenseur de la carte postale comme moyen

de correspondance, a convaincu l’Assemblée Nationale et une loi est adopté.

cartes françaises

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1873 - 15 janvier, les services postaux français ont mis en vente la carte

postale officielle (CPO), correspondances à découvert, support en carton

imprimé, format 12.3 x 7.8 cm, réalisées par l'imprimerie nationale et

bénéficiant de tarif réduit. La seule illustration sur cette carte est une frise

de 4mm d'épaisseur encadrant la partie réservée à l'adresse du destinataire.

- recto : adresse destinataire et affranchissement

- verso : correspondance uniquement

Deux cartes postales ont été misent en vente dans les bureaux de poste :

La première, affranchie à 10 centimes, était destinée à circuler à découvert

en France et en Algérie, dans la même ville ou dans la circonscription d'un

même bureau.

La seconde, affranchie à 15 centimes, destinée à circuler à découvert en

France et en Algérie de bureau à bureau.

Pour mémoire la lettre était affranchie à 25centimes.

Le succès est immédiat et dépasse les espérances de l’administration des

postes, 7 millions d’exemplaires vendu en une semaine.

1873 - second pays outre-Atlantique, la carte postale officielle est née aux

Etats-Unis.

 

Evolution de la carte postale en France

1873 - 20 décembre, Instruction n°119. 1ère Division. 3ème Bureau.

Franchises, Contentieux et tarifs : interdiction de "mutilation" des timbres

-poste collés sur les cartes (ou ailleurs). À cette date, M. le Ministre des

Finances a décidé que les timbres-poste altérés ou lacérés par un procédé

quelconque seraient considérés comme ayant perdu toute valeur et que les

objets de correspondance qui en seraient revêtus devraient être taxés

comme non affranchis. Les agents devront se conformer à l'avenir aux

dispositions de cette décision.

1874 – 9 octobre, Le développement de la carte postale dans les pays

industrialisés conduit à la création de l’union générale des postes par le

traité de Berne.

1875 – 3 mai, la France a adhéré au traité d'union générale des postes.

La future union postale universelle.

1875 - Le 7 octobre, un arrêté autorise l'industrie privée à fabriquer des

cartes postales. Avant cette période, la carte postale est restée un

monopole de l'administration des postes.

1875 - 26 octobre, un décret codifie l'utilisation des cartes postales, mais

en libéralise la production pour peu qu’elles respectent le code administratif,

comme les CPO, être vendues avec les timbres postes adhésifs,

correspondant à la valeur de l'affranchissement et collés sur les cartes.

Constitué d’un carton semi-rigide de 3 épaisseurs, format 12 x 8 cm, pesant

entre 2 et 5 grammes.

- recto : adresse du destinataire et timbre poste adhésif

- verso : illustration et correspondance

1876 - 1er janvier, utilisation possible à destination des pays faisant partie

de l’union. La même année sont apparu les cartes postales de l’école

sténographique Duployé.

1878 - 6 avril, applicable le 1 mai, tarif unique à 10 centimes pour la France

et l’Algérie, quelque soit le bureau destinataire.

Uniformisation entre les états, augmentation du format à 14 x 9 cm maxi et

12 x 8 cm mini. Le timbre type « Sage » a été imprimé au recto.

- Correspondance en France et Algérie : 10 ou 15 centimes

- Correspondance pour l’étranger : 15 ou 20 centimes

1878 - 1er juin, mise en vente des premières cartes avec timbre-poste

imprimé "entiers postaux" en remplacement des cartes avec timbres postes

adhésifs.

1879 - Cartes réponse payée (CRP). Cartes pneumatiques à usage parisien

(CPn). Cartes postales pneus (PPP) circulaient par tubes pneumatiques à

Paris.

1880 - Cartes postales pneus réponse payée (CPP)

1881 - La Caisse Nationale d'Épargne créée la carte postale illustrée.

1887 - Le 11 juin, l’association Thémis intervint. Un décret reprend les

dispositions de la loi sur la presse et l'affichage (1881) en interdisant la

diffusion de carte postale à l'encontre des bonnes mœurs et des

institutions. Poursuite contre l'injure et la pornographie.

1888 – le format mini autorisé passa à 9 x 6 cm et le poids mini de 2 à 1.5

gramme. La carte était l’objet de mille attentions administratives compte

tenu du nombre de décret dont elle fut gratifiée.

1889 - du 6 mai au 31 octobre, l’exposition universelle à Paris voit le

premier grand tirage. Une carte postale gravée par Léon Charles

LIBONIS, représentant la Tour Eiffel, est émise à 300.000 exemplaires.

 Carte Libonis

1891 – août, la première carte postale photographique tirée en France à

Marseille par Dominique PIAZZA. Son initiative est reprise dans les

années qui suivent par des imprimeurs et des éditeurs de renom comme

Neurdein à Paris ou Royer à Nancy. La carte postale prend alors une

autre dimension avec l’illustration photographique.

1895 - L'invention de la phototypie dans les années 1860, est appliquée

massivement à la carte postale vers 1895 et va accélérer et amplifier la

production. Ce procédé plus souple et moins onéreux que ceux utilisés

jusqu'alors va permettre une industrialisation de la production tout en

conservant son caractère artisanal. L'image est de très bonne qualité

puisqu'il s'agit d'un procédé sans trame permettant la reproduction des

plus petits détails. La carte obtenue n'est pas brillante mais mate.

 

L'âge d'or de la carte postale de 1900 à 1920

1900 - du 15 avril au 12 novembre, lexposition universelle à Paris

marque l’augmentation de l’utilisation de la carte postale.

1903 - Le 18 novembre, évolution importante pour la carte postale et

l’utilisateur.

- recto : divisé en deux parties, adresse et timbre poste adhésif à droite

et correspondance à gauche.

- verso : illustration ou photographie qui occupe le format, quelques cartes

ont été édité avec une marge.

1904 - Le sénateur Bérenger, qui veillait au respect de la morale, fit

prendre un décret proscrivant toute pilosité sur les reproductions

anatomiques figurant sur les cartes postales. Le collectionneur s'apercevra

vite qu'elle ne fut pas toujours appliquée.

Avant 1910, les éditeurs utilisent du papier de chiffon blanc.

1910 – juin, suite à l’application du décret concernant le respect de la

morale, quatorze éditeurs eurent à répondre en justice d'outrages aux

bonnes mœurs. Mais aucun ne fut jamais poursuivi pour outrage au bon

goût. La production de carte postale a dépassé 100 millions d’exemplaires.

Avant 1914, les éditeurs utilisent du papier au bois, granuleux, le dos est

de couleur verte.

1914 - La production explose de 800 millions à plusieurs milliards

d’exemplaires.

 

Le déclin de la carte postale après 1920

Après la guerre de 1914-1918, le rapprochement des familles, la forte

croissance industrielle et les nouvelles technologies comme le télégraphe, le

téléphone, la photographie, le développement de l’automobile, l’aviation,

proposent à la population des nouveaux centres d’intérêts.

1920 - On constate que les productions de carte postale sont de moindre

qualité. Par souci de rentabilité, les éditeurs utilisent des procédés de

fabrication avec des matériaux médiocres et surtout diffusent des vues

générales sans caractère donc plus rapidement obsolètes. On parle du déclin

de la carte postale. La production de carte postale est pourtant maintenue

avec notamment la mise en place des congés payés en France le 20 juin

1936 et l’accroissement du tourisme.

1950 – Début de la carte postale photographique en noir et blanc. Evolution

et standardisation au format 10.5 x 15 cm et apparition de tirage à bord

dentelé.

1955 -  Apparition de la carte postale photographique couleur.

1960 - Renaissance de la carte postale illustrée.

 

Le renouveau

A partir de 1975, la carte postale ancienne est appréciée car elle est le

témoin d’une époque révolue.

Appréciée pour ses valeurs documentaires et artistiques, métiers d’antan,

rues, inondations, publicités, manifestations diverses, les cartes postales

passionnent. Nombreux sont les collectionneurs à la recherche de leurs

origines, ville, village, thèmes divers. Clubs et marchands s’organisent pour

recueillir et recenser ces cartes qui dorment dans des boîtes à chaussure,

à la cave ou au grenier. En parallèle, la carte postale connait un nouveau

départ, grâce notamment au tourisme, aux collectionneurs, les prises de

vues changent, multi-vues des régions, villes, villages, monuments.

1990 - Un effort est fait par des artistes, illustrateurs graphiques,

photographes, qui composent sur des thèmes très variés. Les formats se

multiplient.

 

Résumé

- de 1869 à 1889, les premières cartes sont appelées précurseurs

- de 1889 à 1903, les cartes sont appelées pionnières

- de 1903 à 1940, les cartes sont appelées anciennes

- de 1940 à 1975, renaissance de la carte semi-moderne

- à partir de 1975, les cartes moderne